J+4 – Lundi 21 février par Barbouille

Enjil-Errachidia

Cher journal,

J’ai FRRRROIIIIIIIDDDD!!!!! De toute ma courte vie, je n’ai jamais eu si froid ! Gants, écharpe, doudoune, rien n’y fait, la température ressentie cette nuit, à cause d’un vent glacial, est proche du -10°!! Tellement froid, que l’ambiance du petit déjeuner dans la tente est rythmée par les claquages de dents de Sonia, et que seule la perspective d’un thé chaud pourra faire sortir Olivia de son sac de couchage!

Comme au ralenti, elles rangent tente et piquets. Les sacs de couchage, en revanche, resteront encore un moment sur leurs genoux dans la voiture. Mais la course va débuter, et nous devons impérativement pointés à 6h30 au départ, pour ne pas être pénalisés! Donc, niveau d’huile vérifié, road-book en place, bouteilles d’eau récupérées, musique branchée, nous sommes partis.

Si au départ le road book n’est pas très utile, les 4L se suivant à la queue leu leu, cela changera dès l’arrivée sur les pistes!

200km plus tard, à l’arrivée sur les pistes, la conduite devient une autre tasse de thé! Nous n’enclencherons plus la 3ème avant notre sortie de là, 3h30 plus tard! Poussière, cailloux, chaleur, la 4L souffre mais les filles s’amusent!

Et une première révélation : Olivia s’avère être la vraie pilote du rallye, manoeuvrant à merveille entre les trous et les grosses pierres, tandis que Sonia, le coeur très accroché gère le co-pilotage comme jamais! Pause photo sous un soleil de plomb, mais après les durs moments du réveil c’est un vrai régal! Pas de difficultés particulières pour ce parcours plus initiatique qu’autre chose. Une piste pour comprendre le road-book, découvrir les limites de la 4L, et les techniques de franchissement.

Pour le déjeuner, nous attendrons 14h00, d’être sorti de ces nuages de poussière, et d’avoir trouvé un oued pour nous poser. Les filles découvrent leurs affaires dans le coffre recouvertes de poussière, à l’instar de leurs cheveux et de leur peau. Le pain arôme sable n’est pas du meilleur goût, mais on apprécie le lieu, surtout lorsqu’on sait qu’Olivia devrait être à ce moment dans un amphi d’Econométrie!

Arrivée au bivouac, entouré de belles dunes de sable! Car elles sont parmi les premiers équipages arrivés sur les lieux, les filles peuvent s’installer au meilleur endroit! On se presse de nettoyer le filtre à air, de vérifier l’état de nos pneus et de remplir notre jerrycan, car on veut surtout profiter du lieu!

Une fin d’après midi, qui s’écoule bien trop vite au goût des filles. JT, les conseils pour nos premiers bacs à sable, dîner et feu de camp. Le feu de camp, c’est surtout l’occasion de sympathiser avec d’autres équipages, de se donner des tuyaux et même de trouver un gars assez sympa pour réparer notre allume cigare! Des 4L continuent d’arriver alors que Sonia et Olivia quittent les tentes bédouines et leurs feux de camp vers 23h.

Notre journée aura marché comme sur des roulettes, sans pépin ni fausse note. Espérons que cela dure!

A demain, cher journal!

Signé : Barbouille Katrel 8¤)

Publicités
Cet article, publié dans Journal du 4L, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s